Aller au contenu principal

Je ne sais plus

quoi faire...

Contactez l'Office national de l'enfance

""
""
woman with children

Qui est l’Office national de l’enfance

  • L’ONE dispose d’une équipe multi professionnelle qui est à votre écoute et qui vous soutient. Elle peut rencontrer les enfants ou/et les jeunes et les familles pour clarifier les besoins d’aide.

  • L’ONE se base principalement sur le soutien volontaire et sur la collaboration avec la famille. Une des missions primordiales de ce soutien est de promouvoir le bien-être de l’enfant, du jeune et/ou de la famille et de développer et mobiliser les ressources parentales.

  • L’ONE a comme compétence de mettre en place des services de l’aide à l’enfance et à la famille les uns plus spécifiques que d’autres pour répondre au mieux aux besoins de chaque demande d’aide. Ces services vous accompagnent dans vos démarches.

  • L’ONE dispose des coordinateurs de projets d’intervention (CPI). Les CPI sont des professionnels (psychologues, assistants sociaux ou éducateurs gradués) qui vous aident à élaborer un projet d’intervention et vous proposent des aides adaptées à votre situation.

  • L’ONE garantit la continuité de l’aide et le suivi tant que nécessaire.

  • L’ONE est répandu dans tout le pays et dispose de plusieurs guichets régionaux avec une permanence hebdomadaire sans rendez-vous.

  • L’ONE finance la majorité des mesures d’aide. Une participation financière peut être demandée. Cette participation dépend du revenu et des dépenses (loyer, prêt, pensions alimentaires…) du ménage.

L’aide à l’enfance et à la famille (AEF) s’adresse aux enfants et aux jeunes adultes en détresse et à leurs familles. On entend par enfants et jeunes adultes en détresse des enfants ou des jeunes adultes qui soit sont menacés dans leur développement physique, mental, psychique ou social, soit courent un danger physique ou moral, soit risquent l’exclusion sociale et professionnelle.

L’ONE met en place des mesures d’aides dans le cadre volontaire c’est-à-dire à la demande ou avec l’accord des parents. Les parents organisent en concertation avec les services de l’aide à l’enfance la mise en place et le déroulement des mesures d’aides.

L’ONE met aussi en place des mesures d’aides dans le cadre judiciaire c’est-à-dire quand la mesure est décidée par le juge de la jeunesse ou le Parquet. Le juge peut ainsi décider quelle mesure l’ONE doit mettre en place pour garantir le bien-être de l’enfant.

L’ONE est aussi le guichet unique auquel peut s’adresser directement l’enfant, le jeune, un membre de sa famille ou un intervenant professionnel pour demander de l’aide ou pour recevoir des informations.

En coordination avec les services d’aide à l’enfance et à la famille, l’ONE propose des aides adaptées à la détresse psycho-sociale des enfants, des jeunes et de leurs familles.

Mesdames, Messieurs,
Etant donné la situation actuelle, nous aurons recours le plus possible au télétravail.
Vous pouvez nous joindre par téléphone du lundi au vendredi de 9h00 à 12h30 et de 13h00 à 16h00 au 247-73696, sinon par email à
one@one.etat.lu

Merci beaucoup pour votre compréhension.
-----------------------------------------------------------------------------------------

Les principes de la Convention de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales et de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant régissent les mesures d’aide aux enfants et aux jeunes adultes en détresse et à leurs familles.

C’est dans l’« intérêt supérieur de l’enfant » ( Article 3 de la Convention relative aux droits de l’enfant ), que les mesures d’aide sont mises en œuvre par l’Office national de l’enfance (ONE), administration du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse créée par la loi du 16 décembre 2008 relative à l’aide à l’enfance et à la famille.

Faire une demande

demand text bubble

Il existe trois moyens de prendre contact :

Par formulaire :

Le demandeur peut remplir un formulaire FG 1 :

Demande d'aide ou de soutien ambulatoire (formulaire simplifié)

La demande écrite établit un premier contact entre l’ONE et le demandeur/bénéficiaire. Le demandeur sera recontacté dans les meilleurs délais pour être ensuite orienté vers les services d’aide à l’enfance et à la famille compétents ou invité à un entretien individuel. Les aides proposées sont retenues dans un projet d’intervention. Ce projet d’intervention est élaboré en collaboration avec l’enfant ou le jeune adulte et sa famille (ou le représentant légal).

Par téléphone :

Entre 8h30 et 17h00 du lundi au vendredi pour recevoir des informations ou pour prendre rdv sur place :

(+352) 247-73696

Par un guichet régional de l’ONE :

Tous les mardis après-midis de 13h00 à 17h00

Des professionnels (psychologues, assistants sociaux et éducateurs gradués) sont présents au sein de ces guichets pour:

  • rencontrer les enfants /jeunes et leurs familles pour clarifier les besoins d’aide
  • de les réorienter vers les services compétents ou de proposer des aides mises en place par l’ONE

Étant donné qu’une des missions premières de l’Office national de l'enfance est la prévention et la prise en charge précoce, la demande d’aide peut être introduite par différentes personnes ou instances :

  • l’enfant lui-même ;
  • le jeune adulte ;
  • un membre de sa famille ou de son entourage ;
  • un intervenant professionnel ;
  • tout autre personne ou instance.

Vous êtes un professionnel de l’aide à l’enfance et à la famille? Veuillez consulter le site pro

 

Tout enfant mineur et jeune adulte (0-27 ans) qui se trouve sur le territoire du Grand-Duché peut bénéficier des mesures d’aide.

Pour être bénéficiaire les enfants et jeunes adultes doivent soit :

  • présenter des difficultés au niveau de leur développement physique, mental, psychique ou social
  • courir un danger physique ou moral
  • ou risquer l’exclusion sociale

drawing-kids

Le numéro de téléphone « enfants disparus – enfants en détresse »

Le n° de téléphone 116 000 est le n° européen unique pour enfants disparus et enfants en détresse. Le fait que le numéro soit le même partout en Europe aide les enfants et les parents en détresse à obtenir également de l'aide lorsqu'ils se trouvent en dehors de leur pays d'origine si, par exemple, leur enfant disparaît pendant les vacances familiales.

Le service « 116 000 enfants disparus – enfants en détresse » a principalement pour mission d’écouter et de soutenir les familles d’enfants disparus. Il intervient auprès des familles dans le cadre de fugues, d’enlèvements parentaux au Luxembourg ou à l’étranger, de disparitions inquiétantes de mineurs et de jeunes adultes. Cet accompagnement se poursuit tant que la famille en exprime le besoin.

Le 116 000 est aussi à l’écoute des jeunes en détresse psycho-sociale. Le service peut leur proposer de l’aide en cas d’une fugue ou les soutenir et leur proposer des aides pour éviter une fugue.

Au Luxembourg le service 116 000 est organisé par l’Office national de l’enfance (ONE), administration publique du Ministère de l’Education nationale, de l’enfance et de la Jeunesse, en collaboration avec la Police Grand-Ducale.

Le 116 000 est joignable 24h/24, 7j/7. Toute personne composant le 116000 entre en contact avec un membre du service gestion des priorités des prises en charge de l’ONE pendant les heures de bureau et avec la Police Grand-Ducale la nuit, les weekends et jours fériés. Les responsables accueil parlent les langues nationales (luxembourgeois, français, allemand) et l’anglais. Les appels sont gratuits.

Une suite immédiate est donnée à chaque cas urgent, en transférant l’appel à un spécialiste sur base d’un protocole, tous les témoignages sont immédiatement transférés aux services de la Police. Au Luxembourg le service 116 000 est organisé par l’Office national de l’enfance en collaboration avec la Police Grand-Ducale.

Le 116 000 est joignable 24h/24, 7j/7. Les appels sont gratuits.

 

Les missions principales du 116 000

Accompagner et orienter les familles lors et après une disparition

Le rôle du « 116 000 enfants disparus – enfants en détresse » est avant tout de conseiller les familles dans leurs démarches. Grâce à un important réseau d’interlocuteurs (police, magistrats, ministères, les services 116 000 des autres pays européens, services sociaux…), le 116 000 peut informer régulièrement la famille de l’avancée des recherches, sous couvert de l’intérêt de l’enquête, et proposer du soutien moral et psychologique tout au long de la disparition.

Dès le retour de l’enfant ou du jeune dans la famille, le service 116 000 peut proposer des aides pour que l’enfant et la famille puissent renouer des liens et ainsi éviter une éventuelle prochaine disparition ou fugue.

Conseiller et informer les familles et les jeunes en détresse psycho-sociale

La mission du 116 000 est également de prévenir des disparitions en donnant des conseils aux parents, en proposant des services de médiation entre parents et enfants, en étant à l’écoute des enfants et jeunes en détresse psycho-sociale pour trouver des solutions à leurs problèmes et éviter ainsi p.ex. une fugue de l’enfant.

Certaines situations difficiles telles que maladie ou hospitalisation peuvent empêcher des parents de s’occuper momentanément ou sur une longue durée de leur enfant.

Pendant cette période l’enfant pourra être accueilli et soutenu de façon appropriée soit dans un centre d’accueil, soit dans une famille d’accueil.

Accueil urgent en situation de crise psychosociale aigüe

Objectifs 

  • Accueillir dans un cadre de vie structuré et adapté à leurs besoins, pour une durée limitée de 3 mois, des enfants ou des jeunes adultes se trouvant dans des situations de crise psychosociale aiguë où leur maintien dans le milieu familial est temporairement contre-indiqué ou impossible ;
  • préparer les enfants ou jeunes adultes à un retour dans leur milieu familial respectivement à un séjour prolongé en institution d’accueil.

Population cible

  • Enfants à partir de 3 ans, adolescents et jeunes adultes dont les parents se trouvent en crise et qui n’arrivent plus à garantir l’hébergement, la garde et/ou les besoins primaires de l’enfant ou du jeune adulte.

Prestataires

Accueil d‘enfants de moins de 3 ans

Objectifs 

  • Accueillir des enfants pour une durée limitée dans un cadre de vie structuré adapté à leurs besoins ;
  • favoriser le développement des compétences globales des enfants pendant la période de cet accueil ;
  • préparer les enfants à un retour dans leur milieu familial, respectivement à un accueil prolongé en centre ou en famille d’accueil.

Population cible

Enfants en dessous de l’âge de 3 ans dont les parents ne sont temporairement pas en mesure d’assurer la garde, l’éducation et les besoins primaires.

Prestataires

Accueil socio- éducatif de base, orthopédagogique ou psychothérapeutique en institution

Objectifs

  • Accueillir des enfants ou des jeunes dans un cadre de vie structuré, adapté à leurs besoins et respectant leur singularité ;
  • accompagner les enfants ou les jeunes adultes  dans leur développement et préparer pour autant que possible les enfants ou les jeunes adultes à un retour dans leur milieu familial.

Population cible

Enfants à partir de 3 ans, adolescents et jeunes adultes qui sont confrontés à des difficultés sociales et familiales, éventuellement associées à des difficultés psychologiques, qui peuvent s’exprimer à travers des comportements inadaptés et à des problèmes scolaires, et auxquelles les familles n’arrivent pas à répondre de façon adaptée par leurs propres moyens.  

Prestataires

Prestataires Accueil de jour et de nuit, de base et orthopédagogique :
Prestataires Accueil de jour et de nuit orthopédagogoique
Prestataires Accueil de jour et de nuit psychothérapeutique
Accueil en formule de logement encadré (SLEMO)

Population cible

Jeunes qui ont 16 ans au moins et 27 ans au maximum et qui sont capables d’organiser leur vie quotidienne dans un régime d’autonomie partielle.

Objectifs

  • Accueillir des jeunes dans un cadre de vie structuré adapté à leurs besoins pour une durée limitée;
  • accompagner, pendant la période de cet accueil, le développement des jeunes

Prestataires

Accueil socio-éducatif en institution spécialisée à l'étranger

Objectifs

  • Accueillir des enfants ou des jeunes adultes se trouvant dans des situations de crise psychosociale aiguë où leur maintien dans le milieu familial est temporairement contre-indiqué ou impossible dans une institution spécialisée et adaptée à leurs besoins spécifiques à l’étranger ;
  • préparer les enfants ou jeunes adultes à un retour dans leur milieu familial respectivement à un séjour prolongé en institution d’accueil.

Population cible

Enfants, adolescents et jeunes adultes.

Comment faire

Remplir le formulaire Procédure d'admission institutionnelle à l'étranger (pdf, 243 ko) et le renvoyer à l’ONE

Accueil socio-éducatif en famille d'accueil

Objectifs

  • Accueillir un ou plusieurs enfants dans une famille qui n’est pas la famille d’origine. ;
  • prendre soin d’un enfant en détresse psychosociale dans un cadre familial ;
  • donner la possibilité aux parents biologiques de travailler sur leurs compétences parentales.

Population cible

Enfants et jeunes qui sont confrontés à des difficultés sociales et familiales et dont leur maintien dans le milieu familial est temporairement contre-indiqué ou impossible .

Services encadrant les familles d'accueil

Accueil socio-éducatif de jour en foyer orthopédagogique ou psychothérapeutique

Objectifs

  • Offrir un cadre adéquat et structuré, ainsi qu’une éducation appropriée aux enfants et jeunes adultes accueillis en journée leur permettant de se développer et de s’épanouir le mieux ;
  • assurer au terme de l’accueil la relève de l’accompagnement des enfants ou jeunes adultes et de leurs familles par un service ambulatoire.

Population cible

Enfants ou des jeunes adultes dont l’intensité des soins et traitements nécessaires exigent un accueil de jour .

Les prestataires

Le soutien par un coordinateur de projet d’intervention (CPI)

Vous vous sentez dépassé par votre situation familiale ? Vous voulez changer cette situation mais vous ne savez pas par où commencer.

Un CPI peut vous aider à mettre en place des mesures d’aides adaptées à vos besoins.

Les CPI sont des professionnels (psychologues, assistants sociaux et éducateurs gradués) employés auprès de l’ONE dont leur rôle est de :

  • rencontrer les enfants et les familles suite à une demande de soutien pour la clarifier;
  • faire des visites en famille ou/et réunions dans un des guichets régionaux avec les jeunes et/ou les familles;
  • mettre en place les mesures d’aide en collaboration avec le jeune et sa famille et coordonner la mise en place de ces mesures avec les différents intervenants du secteur de l’aide à l’enfance et à la famille ;
  • évaluer les moyens de soutien mis en place et le cas échéant proposer d’autres mesures d’aides mieux adaptées à la situation familiale.
Le soutien par une aide socio-familiale

Vous n’arrivez plus à gérer les tâches quotidiennes de la vie familiale ?

Une aide socio-familiale peut vous aider à mieux gérer les tâches de soins et domestiques quotidiennes jusqu’au moment où votre situation familiale s’est améliorée.

Les prestataires

Service aide familiale (arcus asbl)

Le soutien par une assistance psychique, sociale ou éducative en famille

Vos enfants ne vous obéissent plus ? Vous avez des problèmes à trouver votre place en tant que maman ou papa ? Vous ne savez pas comment mettre des limites ou exprimer votre soutien à vos enfants ?

Une assistance psychique, sociale ou éducative en famille peut vous aider à trouver les réponses aux besoins éducatifs (trouver des accords, poser des règles, être conséquent) et relationnels (savoir exprimer de l’affection et de l’amour, savoir transmettre de la sécurité et de la protection) des enfants ou des jeunes.

L’assistance en famille soutient aussi les familles et les jeunes dans leur organisation quotidienne (subvenir aux besoins, soins, structure et rituels) et clarifie les tâches et responsabilités de chacun dans la famille. Ainsi la situation familiale peut être améliorée pour que chaque membre trouve sa place dans la famille.

Les prestataires

Services placement familial :

La consultation psychologique ou psychothérapeutique

Vos enfants traversent une période difficile ? Ils ne se sentent pas bien dans leur peau ? Les relations au sein de la famille, de la fratrie ou avec les autres sont compliquées ?

Des consultations voire un suivi auprès d’un psychologue/psychothérapeute peuvent venir les soutenir au niveau de difficultés personnelles, relationnelles ou comportementales.

Les services suivants vous proposent des consultations gratuites :

CePAS - Centre psycho-social et d’accompagnement scolaires

Le CePAS offre des consultations psychologiques et thérapeutiques de type court et de type long pour des jeunes à partir de 12 ans, leurs parents et les familles.

Les consultations sont proposées pour des problèmes scolaires, personnels ou relationnels.

Consultations uniquement sur rendez-vous.

Contact : (+352) 247-75910

SePAS -  Service psycho-social et d’accompagnement scolaires

Ce service est présent dans chaque lycée.  Les entretiens psychologiques peuvent avoir lieu rapidement et sans rendez-vous.

Contact : en direct dans le lycée concerné  

Planning familial

Le planning familial propose des consultations psychologiques pour des problèmes personnels, des problèmes relationnels et des problèmes sexuels.

Contact: (+352) 48 59 76

Service psychologique pour enfants et adolescent(e)s victimes de violences domestiques (Femmes en détresse)

Le service s’adresse à tout enfant et adolescent(e), âgé(e) de 3 à 18 ans, victime de violences domestiques.

Contact: (+352) 26 48 20 50

Service thérapeutique (Solidarité Jeunes)

 Le service thérapeutique propose un appui et une aide psychosociale et/ou thérapeutique aux jeunes adolescents (13-18 ans) consommateurs de substances psychoactives légales et/ou illégales.

Contact: (+352) 48 93 48

Alupse

Alupse propose des consultations thérapeutiques et psychologiques pour tout enfant, adolescent et jeune adulte jusqu'à 21 ans, victime de violence physique, psychologique, sexuelle, ou ayant vécu une situation de traumatisme.

ALTERNATIVES – Centre de consultation pour enfants et adolescents victimes de violence (Fondation Pro Familia)

Le centre offre des consultations psychologiques et thérapeutiques pour enfants et adolescents victimes de violence au sein de leur famille.

Contact : (+352) 51 72 72 89

Les services suivants vous proposent un premier entretien gratuit. Par la suite une contribution financière peut-être demandée.

Service psychologique de Solidarité Jeunes

Le service propose des consultations aux enfants, adolescents et jeunes adultes.

Contact : (+352) 55 78 78 – 1.

Service de consultations psychologiques et thérapeutiques (ISIPSY/ Institut St. Joseph)

Le service propose des consultations aux enfants, adolescents et jeunes adultes.

Contact: (+352) 691 659 498 / (+352) 621 711 563

Centre thérapeutique Kannerhaus Jean (Croix-Rouge Luxembourgeoise)

Le centre propose des prises en charge thérapeutiques dans le cadre de difficultés relationnelles et comportementales. Enfants et parents.

Contact: (+352) 27 55 63 30.

Psy-Jeunes

Le service propose des consultations aux adolescents et jeunes adultes.

Contact: (+352) 2755-630

La Main Tendue

L'association propose des consultations aux enfants, adolescents et jeunes adultes.

Contact : (+352) 26 50 23 39.

Service de consultation psychologique et psychothérapeutique "Berodungsdéngscht" (Arcus)

Le service propose des consultations aux enfants, adolescents et jeunes adultes.

Contact : (+352) 49 53 46 – 1.

Centre de consultation et de médiation familiale (Fondation Pro Familia)

Le service propose des consultations aux enfants, adolescents et jeunes adultes dans le cadre de difficultés familiales (séparation, divorce du couple parental), mais également personnelles et relationnelles.

Contact : (+352) 51 72 72 – 31.

Erzéihungs-a Familjeberodung (AFP-Solidarité)

Le service propose des consultations aux enfants, adolescents et jeunes adultes.

Contact : (+352) 46 000 41.

Service psychologique AFT (EPI)

Le service propose des consultations aux enfants, adolescents et jeunes adultes.

Contact: (+352) 26 35 29 13 – 30.

Prestataires

Le soutien par l’orthopédagogie précoce, la psychomotricité, l’ergothérapie ou l’orthophonie

Votre bébé pleure beaucoup ? Il ne dort pas la nuit ? Votre enfant a du mal à s’habiller tout seul ou à manger sans aide ? Il semble maladroit ? Il est souvent agité ou à l’inverse, il est trop calme ? Il a un retard au niveau de la parole ou au niveau du langage écrit ?

Un soutien par l’orthopédagogie précoce, la psychomotricité, l’ergothérapie ou l’orthophonie peut aider à répondre aux besoins individuels de votre enfant, de le soutenir dans son développement et de prévenir ainsi l’échec scolaire et social.

Prestataires

Orthopédagogie précoce

Prestataires ONE

Autres prestataires

Intervention Orthopédagogique précoce, Psychomotricité et ergothérapie

Prestataires ONE

Autres prestataires

Orthophonie

Prestataires ONE

Autres prestataires

FAQ

Comment devenir famille d’accueil ?

Vos enfants sont déjà grands et vous voulez offrir un milieu familial accueillant, stable, sécurisant et chaleureux à un enfant ?

Ou bien vous voulez agrandir votre famille et vivre avec un enfant une relation enrichissante, pour lui comme pour vous ?

Ou bien vous n’avez pas d’enfants mais vous avez le temps et de la place pour accueillir un enfant et l’accompagner dans ses progrès à son rythme ?

L’ONE est en permanence à la recherche de nouvelles familles d’accueil qui sont prêtes à s’engager pour un projet au bénéfice d’un enfant et de sa famille.

Etre famille d’accueil, c’est exercer avec souplesse et tolérance des compétences éducatives et affectives qui offriront à l’enfant la sécurité nécessaire pour se construire.

Etre famille d’accueil c’est réaliser un projet personnel qui va de pair avec le projet fait pour un enfant.

Accueillir un enfant chez soi, c’est lui offrir un cadre affectif et éducatif qui tient compte de tous ses besoins. C’est aussi lui permettre de conserver et/ou de reconstruire des liens avec ses parents biologiques.

Plus d’infos

Quels sont les droits des parents dans le cadre de l’aide sous contrainte ?

Votre enfant est accueilli en centre d’accueil ou en famille d’accueil – Qu’est-ce qui va se passer ?

Votre enfant est désormais accueilli dans un centre d’accueil ou une famille d’accueil. Ce centre/famille d’accueil font parties du réseau « aide à l’enfance et à la famille ». L’aide à l’enfance, aussi appelé AEF, correspond à une panoplie de services pour aider les enfants et leurs familles en détresse psycho-sociale.

Etant donné que votre enfant est placé dans une structure de l’AEF, vous vous demandez certainement ce qui va se passer pour votre enfant et pour vous en tant que parents. Tout dépend de la forme de l’accueil de votre enfant : est-il volontaire ou judiciaire ?

L’accueil est dit volontaire, s’il se fait à la demande ou avec l’accord des parents. Les parents conservent la possibilité d’organiser en concertation avec les services de l’aide à l’enfance, le déroulement de l’accueil et aussi le retour de l’enfant en famille.

L’accueil est dit judiciaire quand il est décidé par le juge de la jeunesse ou le Parquet. Il peut confier l’enfant à une famille d’accueil ou à un établissement au service de l’AEF.

Selon la situation de l’enfant et de la famille, votre enfant peut être accueilli dans différentes structures:

L’accueil en urgence (AUSC/FADEP):

Il s’agit d’un premier accueil qui se déroule dans un centre spécialisé dans l’accueil urgent. Pendant le séjour de l’enfant un bilan est effectué en vue d’une orientation vers une famille d’accueil, un centre d’accueil ou un retour en famille.

La famille d’accueil :

La famille d’accueil est une famille agréée par le Ministère de l’Education nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse. Elle offre un cadre de vie familial aux enfants sans pour autant remplacer les parents d’origine.

Le centre d’accueil :

Il offre un cadre de vie collectif, dans des petites unités de vie de 6 à 10 enfants, d’âges identiques ou diversifiés, mixte ou non. Une équipe de professionnels est chargée d’accompagner les enfants dans tous les temps de leur vie quotidienne (scolarité, loisirs, santé).

Un « contrat d’accueil » est signé avec les parents en début de séjour. Il précise les prestations dont l’enfant bénéficiera au cours de son séjour et les objectifs de sa prise en charge au quotidien.

Un enfant est dans la plupart des cas accueilli dans un centre d’accueil au Luxembourg. Néanmoins il peut aussi être placé dans une institution à l’étranger, si le suivi au Luxembourg ne peut pas être garanti vu les besoins spécifiques de l’enfant..

Chaque centre d’accueil met à disposition des parents le règlement d’ordre interne de l’institution ainsi que les coordonnées du chef de service et du membre de l’équipe qui est responsable de votre enfant.

Quelles décisions vous pouvez continuer à prendre pour votre enfant?

Certains actes de la vie quotidienne de votre enfant sont décidés par l’institution ou la famille d’accueil. Ces décisions sont toujours prises dans l’intérêt de votre enfant. Les professionnels ont le souci de vous informer et de vous expliquer les différentes mesures et autant que possible de vous associer aux décisions.

Les décisions qui vous concernent plus concrètement:

Vous êtes sollicité, pour autant que possible, de donner votre accord sur tous les actes (non usuels) relevant de l’autorité parentale : autorisation d’opérer, soins médicaux, orientation scolaire, contrat d’apprentissage…

Vous programmez ensemble avec les professionnels qui accompagnent vos enfants, les visites auprès de vos enfants ainsi que les retours le weekend dans votre famille. Concernant le retour définitif de votre enfant, s’il l’accueil est judiciaire, il doit être prononcé par le tribunal de la jeunesse.

Vous donnez votre avis sur l’orientation à donner si votre enfant doit changer de lieu d’accueil.

Vous êtes sollicité de signer le projet d’intervention de votre enfant, qui est établi par les professionnels pour mettre en place les aides adaptées à votre enfant et à votre famille.

Cette liste n’est pas exhaustive mais sert à vous donner une vue globale sur les décisions que vous pouvez continuer à prendre en tant que parents. Si vous voulez avoir des informations supplémentaires n’hésitez pas à contacter la personne responsable de votre enfant lors de son accueil.

Des équipes à votre service :

Au niveau de l’institution et des familles d’accueil:

Tout au long de l’accueil de l’enfant les professionnels de l’institution ou les professionnels en charge de suivre la famille d’accueil restent en contact avec vous si vous le désirez. N’hésitez pas à les contacter si vous avez des questions par rapport à votre enfant ou votre situation familiale.

Au niveau de l’Office national de l’enfance:

L’ONE est en charge d’apporter un soutien aux familles en détresse psycho-sociale et aussi de veiller à l’accueil d’enfants qui sont placés par leurs parents ou sur ordonnance du tribunal de la jeunesse. Les différentes mesures d’aide sont financées essentiellement par l’ONE. Une participation aux frais peut être demandée aux parents.

Si vous avez des questions concernant l’accueil de votre enfant ou si vous avez besoin d’un soutien au niveau de votre vie familiale vous pouvez contacter l’ONE. Un professionnel du secteur de l’aide à l’enfance est à votre écoute pour vous aider.

En tant que parents vous avez aussi le droit de consulter le dossier de votre enfant auprès de l’ONE, en particulier les documents administratifs et socio-éducatifs archivés dans son dossier personnel. Suite à votre demande écrite un rendez-vous vous est proposé par l’ONE. Lors de ce rendez-vous un professionnel de l’ONE est à votre disposition, pour vous accompagner dans la lecture du dossier et pour répondre à d’éventuelles questions.

S’il s’agit d’un accueil judiciaire vous et/ou votre avocat avez le droit de consulter le dossier déposé au greffe du tribunal de la jeunesse.

Que faire en cas de désaccord avec une décision concernant l’accueil de votre enfant?

  • Si vous vous sentez mal accompagné ou pas assez soutenu dans vos démarches auprès de l’institution qui accueille votre enfant ou le service qui suit votre enfant ;
  • Si vous avez le sentiment que vos droits en tant que parents ou que les droits de votre enfant sont lésés ;

Alors vous avez la possibilité de contacter l’ONE qui peut vous soutenir dans votre situation et ceci pour tout accueil volontaire ou judiciaire. Un collaborateur de l’ONE, en charge du dossier de l’enfant, peut vous guider et peut aussi vous expliquer le parcours du placement. De plus l’ONE peut nommer un Coordinateur de projet d’intervention (CPI) qui a pour mission de vous accompagner personnellement dans vos démarches, de vous informer sur le déroulement de l’accueil de votre enfant et de recueillir votre accord sur des décisions concernant votre enfant pour des actes non usuels.

S’il s’agit d’une décision du tribunal de la jeunesse ou du parquet (mesure de garde provisoire ou jugement), vous pouvez en tant que famille d’origine aussi entamer des procédures judiciaires:

  • en cas de mesure de garde provisoire déposer une requête en appel auprès du greffe du tribunal de la jeunesse, conformément à l’article 27 de la loi relative à la protection de la jeunesse,
  • demander conformément à l’article 37 de la loi relative à la protection de la jeunesse une modification ou la mainlevée de la mesure en question,
  • demander le conseil d’un avocat.

Quelles sont les procédures pour la consultation du dossier personnel?

Conformément à l’article 7 de la loi modifiée du 16 décembre 2008 relative à l'aide à l'enfance et à la famille, l’enfant capable de discernement et ses parents peuvent consulter le dossier déposé à l’ONE, en particulier les documents administratifs et socio-éducatifs archivés dans son dossier personnel.

Le demandeur n’a pas à justifier d’un "intérêt à agir", et n’est pas obligé de motiver sa demande. La demande de consultation écrite doit préciser : nom (de naissance), prénom, lieu de naissance et coordonnées du demandeur. Elle est à adresser à

 

Office national de l’enfance

Pascale Arend
Chargée de Direction

3-5, rue Auguste Lumière
L-1950 Luxembourg

E-mail : one@one.etat.lu
Fax : (+352) 24 77 36 – 99

 

Un rendez-vous est proposé par l’ONE. Un professionnel de l’ONE est à sa disposition pour l’accompagner dans la lecture du dossier. . Lors de l’entrevue le demandeur doit se munir de sa carte d’identité.

Actualités

Parents et enfants
30/08/2019
Bien que la motivation principale dans les trois cas de figures soit de veiller avant tout au bienêtre de l’enfant, il subsiste néanmoins…
femmes et fille
30/08/2019
Vous n’avez pas d’enfants mais vous avez le temps et de la place pour accueillir un enfant et l’accompagner dans ses progrès à son rythme…
enfant triste
30/08/2019
L’Office national de l’enfance (ONE) est une administration du Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse. L’ONE…